Développer le Pouvoir d’Agir (DPA) dans les centres, c’est parti !

image4

Initiée par l’URACS (Union Rhône Alpes des Centres Sociaux) en 2013, la démarche « développer le pouvoir d’agir des habitants » dans les centres sociaux a été relayée depuis par la F.C.S.F. De nombreuses formations ont été dispensées un peu partout en France. La FCSB a choisi en 2015 de faire participer un de ses délégués à la formation organisée par les Pays de La Loire. Un groupe de réflexion régional s’est ensuite constitué pour construire et adapter cette formation aux attentes des centres sociaux de Bretagne.

Quelques principes clés :

  • Une formation sur 5 jours ( 2 fois 2 jours + 1 journée régionale)
  • Une inscription bénévole / salarié obligatoire. « La démarche doit être portée collectivement pour être efficace »
  • Une formation / action. « L’idée est que les équipes puissent expérimenter, puis se retrouver pour analyser ensemble la mise en œuvre ».

Une première formation dans le 29 :

Encadrée par une équipe de 4 formateurs (Anne Roudaut, Mickaël Bossard, Raymond Jegou et Jean Davoust), cette formation s’est déroulée au Centre Ty Forn de St Thois (structure gérée par le CS Ulamir de l’Aulne à Châteauneuf du Faou). « Le fait d’être hébergé sur place a vraiment permis de créer une très belle ambiance … de travail bien sûr ». «  Cela facilite grandement les échanges entre les participants qui sont ensuite plus à l’aise ».

10 centres sociaux représentés, 40 participants, avec des centres venus à 2 ou 3 personnes et d’autres à 7 (Briec). Les 2 premières journées ont été consacrées essentiellement à l’appropriation de la démarche «  la roue du DPA, je la maîtrise. Maintenant, y a plus qu’à ! ». Après 2 mois d’expérimentation dans les centres, les retours ont été très divers. « Nous , on a commencé la phase d’écoute… », « Ouais, on aurait bien voulu, mais on a pas pris le temps pour l’instant mais ça va venir… » « On a commencé à en parler aux collègues qui ont l’air partant … » « Nous, on a eu un échange en CA et on a le mandat pour y aller… »

Les journées 3 et 4 ont permis de travailler sur les phases de groupes et d’action dans l’espace public.

« On se revoit quand ? » Le lundi 15 mai pour la journée 5 qui sera régionale … 

Un 2ème groupe dans le 35 et 56 :

Une 2ème équipe (Clara Canis, Bernard Bailly et Jean Davoust) a animé (sur les mêmes bases que dans le 29), une 2ème formation avec un groupe de 25 participants issus de 7 centres sociaux (Allaire, Redon, La Chapelle Chaussée, Caden, la FD du pays de Villaine, Vern sur seiche, Maure de bretagne). La formation s’est déroulé à Chauvigné à l’auberge de la chapelle neuve. «  C’est vraiment une adresse à retenir, tant au niveau que du site, de l’accueil …. Que de la restauration ! » A Saint Thois, la structure est également idéale pour accueillir des groupes en séjour ou en formation. De plus, elle est gérée par un centre social.

En termes de sensibilisation des équipes, des élus et des partenaires, les centres du 35 et 56 ont rencontré les mêmes difficultés que les finistériens.

Quelques réactions lors du bilan après 4 journées de formation : « Cette démarche nous amène à revoir nos postures professionnelles et à les partager avec les collègues ». « Cela a renforcer mon envie d’être bénévole ». « ça a été hyper ressourçant, ça réinterroge ma place de bénévole au centre social ». Plusieurs participants ont également exprimé le souhait d’aller un peu plus loin sur certains contenus, notamment sur la partie communication non violente, animée par Clara.

Une idée originale pour la journée du 15 mai :

La 5ème journée de formation regroupera l’ensemble des centres des 3 départements. Elle se déroulera le lundi 15 mai de 10h à 16h30 au Palais des congrès de Pontivy. L’objectif de cette rencontre sera de faire retour des expérimentations et de croiser les analyses avec des centres sociaux des Pays de la Loire qui ont suivi la même formation, il y a déjà 1 an ½. Les centres sociaux de Mayenne, de Cholet et de Beaupréau ont accepté de venir apporter leur témoignage sur cette journée.

A Chauvigné, les participants ont proposé une idée originale et fédératrice pour animer ce temps régional. « Nous proposons que chaque centre arrive avec une affiche (sur une feuille paper-board) sur le thème du développement du pouvoir d’agir ». « Belle idée qui permettra ce jour là de réaliser une expo sur le DPA ».

Et le DPA dans les Côtes d’Armor, qu’en est-il ?

Les Costarmoricains ne seront pas en reste puisque la formation sera proposée à partir d’octobre 2017. Les centres sociaux du 22 auront donc également l’occasion d’échanger avec les autres structures du réseau bretons, car les participants ayant exprimé le souhait de se revoir régulièrement pour faire le point sur le développement du pouvoir d’agir, sont nombreux. « Il est d’ailleurs envisageable de créer une commission, un groupe de réflexion régional pour développer cet axe du futur projet régional ».



Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils