Les Centres Sociaux sur Tébésud

14 septembre 2017

Mardi dernier, l’émission « l’instant T » de la chaine de télévision du Morbihan TEBESUD était consacrée aux centres sociaux. La vidéo de l’émission à voir sans modération :


Développer le Pouvoir d’Agir (DPA) dans les centres, c’est parti !

10 mai 2017

image4

Initiée par l’URACS (Union Rhône Alpes des Centres Sociaux) en 2013, la démarche « développer le pouvoir d’agir des habitants » dans les centres sociaux a été relayée depuis par la F.C.S.F. De nombreuses formations ont été dispensées un peu partout en France. La FCSB a choisi en 2015 de faire participer un de ses délégués à la formation organisée par les Pays de La Loire. Un groupe de réflexion régional s’est ensuite constitué pour construire et adapter cette formation aux attentes des centres sociaux de Bretagne.

Quelques principes clés :

  • Une formation sur 5 jours ( 2 fois 2 jours + 1 journée régionale)
  • Une inscription bénévole / salarié obligatoire. « La démarche doit être portée collectivement pour être efficace »
  • Une formation / action. « L’idée est que les équipes puissent expérimenter, puis se retrouver pour analyser ensemble la mise en œuvre ».

Une première formation dans le 29 :

Encadrée par une équipe de 4 formateurs (Anne Roudaut, Mickaël Bossard, Raymond Jegou et Jean Davoust), cette formation s’est déroulée au Centre Ty Forn de St Thois (structure gérée par le CS Ulamir de l’Aulne à Châteauneuf du Faou). « Le fait d’être hébergé sur place a vraiment permis de créer une très belle ambiance … de travail bien sûr ». «  Cela facilite grandement les échanges entre les participants qui sont ensuite plus à l’aise ».

10 centres sociaux représentés, 40 participants, avec des centres venus à 2 ou 3 personnes et d’autres à 7 (Briec). Les 2 premières journées ont été consacrées essentiellement à l’appropriation de la démarche «  la roue du DPA, je la maîtrise. Maintenant, y a plus qu’à ! ». Après 2 mois d’expérimentation dans les centres, les retours ont été très divers. « Nous , on a commencé la phase d’écoute… », « Ouais, on aurait bien voulu, mais on a pas pris le temps pour l’instant mais ça va venir… » « On a commencé à en parler aux collègues qui ont l’air partant … » « Nous, on a eu un échange en CA et on a le mandat pour y aller… »

Les journées 3 et 4 ont permis de travailler sur les phases de groupes et d’action dans l’espace public.

« On se revoit quand ? » Le lundi 15 mai pour la journée 5 qui sera régionale … 

Un 2ème groupe dans le 35 et 56 :

Une 2ème équipe (Clara Canis, Bernard Bailly et Jean Davoust) a animé (sur les mêmes bases que dans le 29), une 2ème formation avec un groupe de 25 participants issus de 7 centres sociaux (Allaire, Redon, La Chapelle Chaussée, Caden, la FD du pays de Villaine, Vern sur seiche, Maure de bretagne). La formation s’est déroulé à Chauvigné à l’auberge de la chapelle neuve. «  C’est vraiment une adresse à retenir, tant au niveau que du site, de l’accueil …. Que de la restauration ! » A Saint Thois, la structure est également idéale pour accueillir des groupes en séjour ou en formation. De plus, elle est gérée par un centre social.

En termes de sensibilisation des équipes, des élus et des partenaires, les centres du 35 et 56 ont rencontré les mêmes difficultés que les finistériens.

Quelques réactions lors du bilan après 4 journées de formation : « Cette démarche nous amène à revoir nos postures professionnelles et à les partager avec les collègues ». « Cela a renforcer mon envie d’être bénévole ». « ça a été hyper ressourçant, ça réinterroge ma place de bénévole au centre social ». Plusieurs participants ont également exprimé le souhait d’aller un peu plus loin sur certains contenus, notamment sur la partie communication non violente, animée par Clara.

Une idée originale pour la journée du 15 mai :

La 5ème journée de formation regroupera l’ensemble des centres des 3 départements. Elle se déroulera le lundi 15 mai de 10h à 16h30 au Palais des congrès de Pontivy. L’objectif de cette rencontre sera de faire retour des expérimentations et de croiser les analyses avec des centres sociaux des Pays de la Loire qui ont suivi la même formation, il y a déjà 1 an ½. Les centres sociaux de Mayenne, de Cholet et de Beaupréau ont accepté de venir apporter leur témoignage sur cette journée.

A Chauvigné, les participants ont proposé une idée originale et fédératrice pour animer ce temps régional. « Nous proposons que chaque centre arrive avec une affiche (sur une feuille paper-board) sur le thème du développement du pouvoir d’agir ». « Belle idée qui permettra ce jour là de réaliser une expo sur le DPA ».

Et le DPA dans les Côtes d’Armor, qu’en est-il ?

Les Costarmoricains ne seront pas en reste puisque la formation sera proposée à partir d’octobre 2017. Les centres sociaux du 22 auront donc également l’occasion d’échanger avec les autres structures du réseau bretons, car les participants ayant exprimé le souhait de se revoir régulièrement pour faire le point sur le développement du pouvoir d’agir, sont nombreux. « Il est d’ailleurs envisageable de créer une commission, un groupe de réflexion régional pour développer cet axe du futur projet régional ».


Journée Inter-régionale sur l’économie du projet des centres sociaux

9 mai 2017

Une centaine de personnes ont participé à la journée d’échange et de réflexion sur l’avenir des modèles économiques des centres sociaux. Organisé par la FCSF et les fédérations des Pays de Loire et de Bretagne, ce temps fort a rassemblé de nombreux professionnels et administrateurs au Centre Social Carrefour 18 de l’Association Rennaise des Centres Sociaux (ARCS).

Cette journée sur le thème de « l’économie du projet » a permis de cerner les enjeux de cette thématique et de mieux définir notre sujet :

La notion « d’économie » ne se limite pas aux ressources financières des centres sociaux, il s’agit plutôt de la percevoir comme un ensemble d’interactions relevant d’une approche plus large qui englobe toutes les « énergies » nécessaires à la mise en œuvre du projet social. L’économie du projet prend en compte les ressources financières mais aussi les ressources humaines (bénévoles et salariés), la gouvernance, les initiatives, les alliances, de nouvelles formes de coopération, l’utilité sociale, …

Ainsi, mener une réflexion prospective sur notre modèle économique permet de se tourner vers l’avenir en imaginant les centres sociaux de demain : Comment renforcer la reconnaissance du « projet centre social » auprès des pouvoirs publics ? Comment imaginer les centres sociaux de demain pour être encore plus indispensables sur les territoires ? Comment pérenniser nos projets sans en perdre le sens ?

En se basant sur les récents travaux de la FONDA et de la FCSF et sur les expérimentations portées par des centres sociaux sur différents territoires, nous avons retenus trois mutations en cours dans notre société : le vieillissement de la population, l’ère numérique, les transitions institutionnelles. L’analyse de ces changements nous permet de mieux cerner les enjeux et les défis que nos structures de développement local devront relever dans les prochaines années.

Plusieurs leviers d’actions sont définis, il nous parait essentiel de poursuive ce travail de réflexion dans notre région en s’appuyant aussi fortement sur les initiatives portés par les centres sociaux. Trois actions locales, en lien avec l’ESS, ont été présentées lors de cette journée inter-régionale :

  • Le chaudron numérique à la MPT de Kervénanec (Lorient) mettant en avant de nouveaux modes de productions et de transmission des savoirs
  • La gestion de gites ruraux (CS Ulamir de L’aulne – Finistère) facteur de développement économique et touristique sur une intercommunalité rurale
  • Le développement durable (CS Familles Actives – Fougères) créateur d’activité économique et d’emplois

Pour plus d’informations sur ce sujet : Clara Canis ou Philippe Kuriata à la FCSB

Ressources : www.fonda.asso.fr et documentations de la FCSF

 


Dans une Société en Mutation, Quel avenir pour les modèles économiques des centres sociaux ?

22 février 2017

Le modèle économique des centres sociaux repose aujourd’hui à 85 % sur des financements publics. Cependant les diminutions des subventions dans un contexte de réorganisations territoriales et de contraintes budgétaires, nous incitent à réfléchir sérieusement à l’évolution de notre modèle économique.

Quelles sont les mutations auxquelles nous sommes actuellement confrontées et qui nous amènent à vouloir faire évoluer notre modèle économique ? Les centres sociaux peuvent-ils imaginer d’autres formes de ressources en s’appuyant notamment sur des enjeux de développement local en lien avec les besoins des habitants ?

Actuellement, des centres sociaux expérimentent de nouveaux projets : financement participatif, économie collaborative, économie circulaire, … ou tissent de nouvelles alliances : partenariat avec les entreprises, centrale d’achats, … Comment vivent-ils ces mutations au niveau de leur centre social ? Comment analysent-ils ces changements ? Comment y réagissent-ils ?

L’objectif de cette rencontre inter-régionale est de présenter un certain nombre de pistes et d’échanger, à partir d’exemples concrets, sur les évolutions possibles de nos modèles économiques.

Samedi 25 mars 2017 à partir de 9h00 au Centre Social Carrefour 18 à Rennes

« Journée inter-régionale sur l’évolution du projet économique des centres sociaux »

Organisée par la Fédération des Centres Sociaux de France, les fédérations des Pays de Loire et la Fédération des Centres Sociaux de Bretagne.
Inscriptions auprès :
d’Emilie TORTELLIER, FCSB,
emilie.tortellier@centres-sociaux-bretagne.fr

Les professionnels du réseau en réflexion sur l’axe jeunesse du projet fédéral

30 janvier 2017

journee-regionale-animation-jeunesse

Dans le cadre du renouvellement du projet fédéral de la Fédération, un temps de concertation régional sur l’axe jeunesse du projet et ses déclinaisons était proposé le vendredi 20 janvier à Lorient. 24 professionnels (directeurs, animateurs, coordonnateurs) de l’ensemble de la région (Fougères, Locmaria-Plouzané, Louvigné du désert, Rennes Villejean, Lorient, Caden , Guer, Plouzané, Briec, Châteaulin, Quimper, Morlaix) ont participé à cette journée au Centre Social du Polygone.

Au cours des 4 dernières années, plusieurs actions sur la jeunesse ont été réalisées par notre réseau, associant des professionnels, des bénévoles et des partenaires : groupes métiers jeunesse, recherche-action, journées thématiques, dispositif Juniors-association, relais agrément service civique, etc… Après une présentation de l’axe jeunesse de l’avant-projet fédéral et avant de rédiger ce document, les professionnels ont été invités à échanger en groupes aux éléments à prendre en compte pour finaliser ce travail.

Les participants en accord avec les principes généraux suivants:

  • Le terme jeunesse doit s’entendre au pluriel, dans toute sa diversité (âge, sexe, origines…)
  • La jeunesse doit être vue comme une richesse réelle pour l’ensemble d’un territoire, plutôt que comme une jeunesse « menace » souvent stigmatisée.
  • La prise d’initiatives et de responsabilités, la participation des jeunes à la vie locale, le développement de leur pouvoir d’agir sont vecteur d’épanouissement individuel et collectif et au cœur des projets éducatifs des centres sociaux.
  • Une politique jeunesse doit être co-construite avec l’ensemble des acteurs d’un territoire.
  • Définir le rôle et la place de chaque acteur permet de se reconnaître et de développer les conditions d’une éducation partagée.

Des idées et des échanges pour clarifier, étoffer la fiche jeunesse du projet fédéral :

« Même si de nombreux centres sociaux s’interrogent sur la place et l’accompagnement des jeunes de 16 / 30 ans, il est essentiel de rappeler dans le projet fédéral que nos réflexion, nos actions concernent bien toutes les tranches d’âges…. »

– «  Il faut également mettre en avant les spécificités d’un centre social en matière de jeunesse : la dimension intergénérationnelle de nos projets… ; la vocation d’animation globale d’un centre social qui nous amène à pouvoir accompagner des jeunes sur des thématiques diversifiées (logement, mobilité, santé, insertion professionnelle etc…) ; la transversalité de notre fonctionnement, de notre organisation qui favorise le lien entre les différents secteurs d’un centre social ».

 Des perspectives  pour les professionnels de la jeunesse :

Un rapide tour de table en fin de journée a permis de faire ressortir les éléments suivants :

  • Ce temps de réflexion a permis aux professionnels du réseau de s’approprier le projet fédéral et d’être associer à sa construction.
  • Les équipes jeunesse des centres sociaux de Bretagne n’ont pas assez d’occasion de rencontres et de temps de travail en commun.
  • Cette journée (« même si le format engendre de la frustration car il ne permet pas toujours d’aller au fond des choses ») a été appréciée par l’ensemble des participants. Il semble envisageable de renouveler de type de rencontre régionale.

Au Centre Social du Polygone PLL, un service civique pour faciliter l’accueil des personnes en situation de handicap.

30 janvier 2017
service-civique-pll
Cette expérimentation s’est déroulée sur deux sites, à Lorient et sur le Canton d’Allaire où le centre intercommunal d’animation social accueillait une jeune volontaire pour une mission similaire.
Paul vient d’effectuer un service de 10 mois au sein du centre social Polygone PLL à Lorient : « Mon service civique a commencé en Mars 2016. Ma mission était d’améliorer l’accueil des personnes en situation de handicap au Patronage Laïque de Lorient et ainsi contribuer à rompre leur isolement, et ce, sur les trois secteurs d’activités (sport, jeunesse et centre social). Ce travail a été  conçu et réalisé en coopération avec l’ADAPEI et la Sauvegarde 56. »
Cette mission s’inscrivait dans le cadre d’une expérimentation menée par la DDCS du Morbihan, mettant en jeu plusieurs services civiques dans différentes structures accueillant des personnes en situation de handicap : Foyer de vie, accueil de jour, IME. Dans ce cadre, Paul a été amené à travailler en collaboration avec d’autres services civiques sur cette expérimentation. La Fédération des Centres Sociaux a assuré la gestion administrative des deux Services Civiques en poste au CIAS d’Allaire et au Centre Social du Polygone.
Durant cette période d’engagement, Paul a acquis des compétences et suivi une formation de leadership, organisée par Erasmus + et la Fédération des Centres Sociaux de France, sur deux semaines, une à Paris et une à Stockholm. A l’issue du service civique, Paul souhaiterait devenir Conseiller en Insertion Professionnel.

Retour sur les JPAG 2016

14 décembre 2016

Les Journées professionnelles 2016 des centres sociaux (JPAG) se sont achevées jeudi 24 novembre à Angers sur l’intervention de Laurence Rossignol (ministre de la famille), Daniel Lenoir (directeur général de la Cnaf) et Bruno Lachenaie (Directeur de l’action sociale de la Mutualité sociale agricole). Mme Rossignol et M. Lenoir ont signé à cette occasion un accord-cadre national qui lie le Ministère de la famille et la Cnaf à la Fédération des centres sociaux de France, et sur lequel nous aurons l’occasion de revenir.

p_20161123_094014

Près de 600 professionnels des centres sociaux étaient présents. Les thèmes de travail, résolument tournés vers l’avenir, « Quel centre social en 2025 ? » était le slogan des journées, nous ont permit d’aborder de nouveau champs d’investigations (économie solidaire, coopération, nouvelle gouvernance, …) et techniques d’animation toujours plus participatives.

La publication d’une brochure compilant les apports les plus marquants des JPAG est prévue début 2017.

La réflexion sur le projet économique du centre social se poursuivra dans les régions à partir de l’année 2017, une rencontre interrégionale est programmée sur ce thème le samedi 25 mars 2017 au Centre Social Carrefour 18 à Rennes.


GRV : Une journée intense !

14 décembre 2016
2016-12-06-11-49-45Mardi 6 décembre 2016, s’est tenu le Groupe Régional Vieillissement, au centre social Le Tremplin, à Ploufragan. La journée, animée par Raymond Jégou, délégué régional et Paule Quéré, administratrice référente, a commencé avec la présentation d’un document de « positionnement» sur la question  du vieillissement.

Cette plateforme présente les enjeux, les atouts des centres sociaux et les objectifs qu’ils pourraient poursuivre avec la FCSB. Ce document sera illustré par plusieurs actions menées au sein du réseau et mettront en avant les spécificités de notre engagement, notamment, la place des seniors dans la mise en oeuvre et l’élaboration de leurs projets. Bref, un document co-construit, à usage interne ( FCSB et centres) mais aussi externe …

Il fut ensuite question des réponses apportées aux dossiers que la FCSB a réalisé dans le cadre de deux « conférences des financeurs » en Bretagne. Des réponses positives dans les deux cas, qui ont fait l’objet de nombreuses discussions au sein du groupe de travail, et qui ouvrent de belles perspectives. A noter, la montée en puissance de la réflexion sur le 35 et les pistes d’organisations départementales.

Dans la continuité, l’après-midi a débuté avec un retour sur l’action collective « cafés seniors » à laquelle ont participé 15 centres cette année (10 l’année dernière).

2016-12-06-11-49-54Rappelons-le, ils sont un lieu de débat, d’échanges mais aussi de rencontres, autour de différents thèmes comme l’habitat, la mobilité et l’isolement par exemple. Enfin, la journée s’est achevée par « Les bons tuyaux » : un outil déjà opérationnel mais que chacun peut continuer à remplir pour partager les noms des intervenants qui ont proposé des ateliers, spectacles ou interventions réussies. Outil bientôt disponible pour l’ensemble du réseau dans la Boite à Outils sur le site fédéral.

Un grand merci au centre social Le Tremplin pour son accueil ! Prochaine rencontre du GRV : vendredi 3 mars 2017, à Ploufragan.

 


La vidéo du projet du Centre Social La Balise à Concarneau !

14 décembre 2016

Pour le renouvellement de son agrément, le Centre social « LA BALISE » à Concarneau a réalisé une vidéo présentant les différentes étapes et temps de travail de construction du projet :


Les habitants de Kervénanec débattent de la Laïcité

14 décembre 2016

A l’initiative de la Maison Pour Tous – Centre Social de Kervénanec à Lorient, les habitants étaient invités à participer à un débat sur la Laïcité et le vivre ensemble, le 10 octobre en soirée. Un temps conviviale mis en place dans le cadre du renouvellement du projet du centre social, qui permet de mieux prendre en compte les attentes des habitants sur des questions de société ou plutôt sur comment faire société ensemble malgré nos différences ?

img_077280 personnes ont été accueillies pour ce temps d’échange par le Président de la MPT et son équipe : « Il a fallu pousser les murs et rajouter des chaises, nous ne pensions pas avoir autant de monde ! Les gens ont besoin de parler et d’échanger sur des questions qui les concernent directement ».

Animé par Lahbib Maouhoub (formateur sur interculturalité) et Philippe Kuriata (Délégué Fédéral), ce temps d’échange organisé en plénière et en sous-groupes a permis à chacun de s’exprimer et de faire tomber quelques représentations :

  • La Laïcité n’est pas l’interdiction des religions mais au contraire un principe qui permet de les faire coexister sur un statut égalitaire dans notre République.
  • La neutralité de l’état ne s’applique pas dans les Centres Sociaux associatifs dont l’activité ne relève pas d’une délégation de service publique.
  • Les religions ne sont pas interdites dans l’espace public, ni au centre social, sous réserve du respect des règles fondamentales du vivre ensemble …

Beaucoup de questions ont été posées, plusieurs témoignages ont été faits par des habitants du quartier sur des situations vécues ou des craintes …

Ce fut un temps de travail trop court pour aborder l’ensemble de la question, mais il permet l’échange et le dialogue entre des personnes ayant des convictions différentes. D’autres débats seront programmés avec les habitants de Kervénanec pour continuer à définir ensemble un projet commun pour un centre social qui se veut ouvert à tous et prêt à accompagner les initiatives des habitants.

 


Une réunion de rentrée réussie à Bois du Château

30 septembre 2016
Titdiane DIOUF, Directeur et Lucie LEBOURHIS, présidente de la Maison de Quartier de Bois du Château

Tidiane DIOUF, Directeur et Lucie LEBOURHIS, Présidente de la Maison de Quartier de Bois du Château

La Maison de Quartier / Centre Social de Bois du Château à Lorient, rassemblait jeudi dernier l’ensemble des partenaires et acteurs du quartier pour présenter son programme et renforcer les liens par un temps convivial autour des projets de la rentrée.

Le nouveau directeur du Centre Social, Tidiane DIOUF, a présenté la nouvelle plaquette d’activités, tout en insistant sur participation indispensable des habitants et des associations du quartier au projet du centre social afin de répondre aux mieux aux besoins de la population du quartier.

Pour cette période 2016/2017, le centre social va devoir élaborer un nouveau projet social en vue du renouvellement de son agrément auprès de la CAF du Morbihan. Ce sera l’occasion de poursuivre un travail participatif associant bénévoles, salariés et habitants sur la réalisation d’un diagnostic partagé.


La vidéo de la Journée « Les Jeunes, acteurs de la vie locale »

30 septembre 2016

Cette journée départementale s’est tenue en novembre 2015 à Briec dans le Finistère avec différents acteurs des politiques jeunesse : élus, collectivités territoriales, mouvement de l’éducation populaire, associations, … au total, plus de 250 participants.

Deux spécialistes des questions de jeunesse étaient invités : Joëlle BORDET, psychosociologue, auteure de plusieurs ouvrages sur la jeunesse et Jacques-François Marchandise, enseignant-chercheur sur le numérique.

La vidéo ci-dessous reprend les principaux éléments de discours de nos invités ainsi que des interviews des participants :


Signature d’une convention pluri partenariale au Centre Social du Pays de Guer

12 juillet 2016

Lundi 27 juin 2016, les principaux financeurs du Centre Social du Pays de Guer et la Fédération des Centres Sociaux ont signé une convention cadre pluriannuelle, affichant ainsi une volonté commune de soutenir le projet associatif du Centre Social.

Signature de la Convention au Centre Social du Pays de Guer

Cette convention a été travaillée pendant plusieurs mois avec les principaux partenaires : Guer Communauté, la Caisse d’Allocations Familiales du Morbihan, la Mutualité Sociale Agricole et les responsables du Centre Social accompagné de leur fédération.

Les signataires de la convention cadre souhaitent afficher la volonté commune de soutenir le projet associatif du Centre Social du Pays de Guer. Ce document formalise la reconnaissance du projet du Centre Social par l’ensemble des partenaires et précise les modes de collaboration, le cadre de leurs engagements respectifs, les modalités de financement du projet ainsi que les objectifs communs qu’ils se donnent.

Ce travail collaboratif renforce la reconnaissance du Centre Social comme acteur du développement local en référence à son projet social et fixe les bases d’un calendrier de travail commun à l’ensemble des partenaires pour les 4 années à venir.

Il s’agit de la première « convention cadre » partenariale sur le département, d’autres projets de convention vont suivre pour les Centres Sociaux du Morbihan.

Le Centre Social du Pays de Guer se met en scène

Le film a été réalisé par Sylvain Bresson, professionnel basé à Beignon dans le Morbihan, suite à une commande des administrateurs afin de promouvoir l’association parfois mal connue auprès d’une partie des habitants du territoire. Pendant un an, Sylvain s’est rendu à toutes les manifestations, les services et les structures gérés par l’assos. Il a rencontré les bénévoles, les administrateurs et les salariés et a conçu lui-même le déroulé du film.

Le site du Centre Social du Pays de Guer : http://centresocialpaysdeguer.centres-sociaux.fr


Une dernière newsletter spéciale bilan du Congrès, un joli retour en images et des supports de travail

7 juin 2016

juin newsletter congrès p1 juin newsletter congrès p2 juin newsletter congrès p3 juin newsletter congrès p4

Retour en images sur le Congrès de la FCSB!

Et découvrez ou redécouvrez les diaporamas de Jean-François CARON, notre Grand Témoin, et de Pascal PLANTARD, intervenant sur la question du numérique :

LVP raccourci erdeven pouvoir d’agir JF CARON

MR PLANTARD NUMERIQUE


Dernière ligne droite, dernière newsletter avant le Congrès!

17 mai 2016

mai newsletter congrès p1 mai newsletter congrès p2


Congrès Régional : le programme définitif!

3 mai 2016

Programme Congrès FCSB 2016 dèf1 p1 Programme Congrès régional FCSB 2016 def p2 Programme Congrès régional FCSB 2016 def p3Programme Congrès Régional FCSB 2016 def p4

Téléchargez le programme du Congrès ici : Programme Congrès régional FCSB 2016 def v2


La Fédération invitée au colloque inter-régional de l’ARESAT à Reims le 14 mars dernier

27 avril 2016
Depuis 2012, l’ARESAT Bretagne (Association Régionale des ESATs, anciennement C.A.T. Centre d’Aide par le Travail), collectif d’une centaine d’adhérents (ESAT, EA, IME, IAE) s’est engagé dans le développement d’un dispositif intitulé « Un Avenir après l’Esat », qui vise un accompagnement efficient de la transition vers la retraite des salariés des ESAT et une coopération avec les acteurs de droit commun du territoire pour faciliter l’inclusion, les réponses de proximité et la fluidité des parcours.
Après trois années d’expérimentation en Bretagne, avec plus d’une quarantaine de partenaires régionaux et nationaux, les différents acteurs souhaitaient mettre en commun les résultats de leurs actions et réflexions.
La journée de colloque à Reims a permis de faire le point sur l’ensemble des projets et expérimentations menés dans chaque région, de co-construire une modélisation du dispositif en initiant cette expérience sur trois nouveaux territoires régionaux, de renforcer, avec les acteurs de droit commun, les réponses accessibles aux personnes en situation de handicap.
C’est à ce titre que la Fédération des Centres Sociaux a été sollicitée pour présenter ce qui se fait en Bretagne avec des Centres Sociaux Bretons repérés comme acteurs de la vie sociale. Leur implication est bien sûr centrée sur le volet : « partenaire de l’animation de territoire ». Colloque ReimsCette démarche collective permettra aux futurs retraités des ESAT, une fois sortis de leur milieu « protégé », de mieux connaître et appréhender les propositions et les services existants proches de chez eux. (CCAS, CLIC, associations, clubs de retraités, centres sociaux et socio-culturels, acteurs de la gérontologie, de la santé, des transports, du maintien à domicile, de la vie sociale, …)
Et bien évidemment autour de cette action, une pratique de travail coopératif émerge entre les différentes institutions impliquées, nous sommes vraiment dans l’interconnaissance entre acteurs locaux et ça c’est coooolll !!
La Fédé témoignait sur l’atelier Vie Sociale. En introduction nous avons présenté la dynamique des « animations de territoires » sur le secteur de Lorient (Morbihan) et plus largement en région Bretagne.
Pascal Morice, récemment en retraite de l’Esat de Guidel (Morbihan) : « Je suis retraité depuis juillet 2015. Je travaillais à l’Esat de Guidel dans le Morbihan depuis l’âge de 18 ans comme opérateur dans différents postes en mécanique générale sur un tour semi-automatique puis dans le conditionnement. J’ai appris différents métiers et acquis des compétences diverses.
Pour préparer mon avenir après le travail, j’ai eu besoin de soutien sur le plan administratif, de partager avec des collègues retraités et futurs retraités. J’ai envie de donner un peu de mon temps et du savoir-faire que j’ai acquis durant mon activité professionnelle. Je souhaite être reconnu comme une personne avec des valeurs et des compétences. Les échanges avec les futurs retraités d’Esat et les participations à des ateliers autour de la thématique retraite m’ont donné des idées. C’est très important de préparer la retraite. Là, j’aimerais trouver ma place dans la vie associative et y passer des moments de convivialité et avec mon épouse, découvrir de nouveaux horizons ».
Colloque ReimsChristian Le Bourdonnec – directeur du centre social « l’Escale Brizeux » à Lorient : « L’Escale Brizeux s’est engagée dans ce projet car l’Aresat propose la création de liaisons entre acteurs locaux et un réel travail interinstitutionnel coopératif. La question de la participation des principaux intéressés et l’affirmation de leur pouvoir d’agir est aussi au coeur des préoccupations de l’ARESAT. Y participer c’est une forme de continuité locale des chantiers engagés par la fédération des centres sociaux de Bretagne : Sur le vieillissement avec l’action Sociale de la CARSAT. Bretagne ; Sur l’inclusion avec nos réflexions qui conduisent à la mise en œuvre de formation sur l’accompagnement des publics porteurs de handicap et l’accueil de la personne dans sa globalité ; Sur les projets des centres sociaux en renforçant la participation sociale des habitants, la démocratie participative. La préoccupation de recueillir les besoins des futurs retraités, passe par des actions permettant d’aller vers eux ».
Ce fut une journée très riche en échanges et elle nous a permis de valoriser la place et le rôle des Centres Sociaux sur leur territoire.
Article rédigé par : Gwénael PLANCHIN (chargé de mission ARESAT) et Christian Le Bourdonnec (Directeur – Centre Social Escale Brizeux à Lorient)

A venir : une nouvelle édition de la journée « Partageons nos Jardins »

21 avril 2016

invitation jardins partagés 25 septembre 2016 p1 invitation jardins partagés 25 septembre 2016 p2


Cette semaine dans la Newsletter du Congrès : rencontre avec Jean-François Caron, notre grand témoin

19 avril 2016

avril newsletter congrès p1 avril newsletter congrès p2 avril newsletter congrès p3


Construire Ensemble, Saison 3, Episode 1

5 avril 2016